Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

vendredi 11 septembre 2009

Le parc du Stang-Alar de Brest et son conservatoire botanique

Le parc du Stang-Alar ou étang de St Eloi et son conservatoire botanique national se situent à Brest
Le parc du Stang-Alar est publique on y trouve une flore magnifique et luxuriante , composée de magnolia , bambou , eucalyptus ; bananiers , fougères , rhubarbe du Chili , palmier .... beaucoup de pièces d'eau y sont présentes avec nénuphars , poules d'eau , canards , tortues .....
Le conservatoire botanique national de Brest a été créé en 1975 il a été le premier établissement du monde à se consacrer uniquement au sauvetage des plantes en voie de disparaition
Il maintient , dans ses espaces de culture et sa banque
de graines , l'une des plus importantes collection d'espèces végétales menacées originaires principalement du Massif Armoricain de France , d'Europe et des îles du monde entier























Eucalytus






Bananiers
Fougères
Rubarbe du Chili Gunnera manicata

Bambou
Fougère

Palmiers
Cette année l'exposition au pavillon du parc du Stang - Alar est consacré à Madagascar
Ci-dessus un tapis en rabane
La rabane est un tissu traditionnel malgache en raphia
Un Ylang-Ylang cananga odorata pour plus d'informations : ICI


En pot : un bébé Baobab !
Un cacaoyer " theobroma cacao "; pour plus d'informations : ICI
En prenant le chemin des serres du Conservatoire ....un chat ......

Lavatera acérifolia origine : Canaris
plus d'informations sur cette plante : ICI

Je ne connais pas le nom de cette belle plante dont les fleurs sentent les fruits exotiques !
Les photos suivantes sont celles d'une Aristolachiaceae gigantea " Brézil " pour plus d'informations : ICI







La plante suivante est une :Hibiscus clayi




L'hibiscus clayi
C'est une Malvaceae " famille des roses trémières "
Endémique de l'île de Kauai " archipel des îles Hawaii"
Elle est en danger critique : présente dans 6 à 20 jardins
Il ne reste que 4 spécimens sauvage de ce superbe hibiscus originaire d'Hawaii
Son déclin est à mettre sur le compte de l'introduction par l'homme du bétail et des plantes invasives qui modifient et détruisent son habitat naturel
Il faut y ajouter les prélèvements directs par les randonneurs qui circulent sur un chemin situé à proximité de ces arbres
Cette espèce , qui peut atteindre 4 à 8 mètres de hauteur , pousse dans les forêts de basses altitude aux alentours de 300 m , sur l'île de Kouai
Une dizaine d'hibiscus clayi ont été implantés dans des réserves forestières afin d'apporter de la diversité génétique à la petite population sauvage et le bétail y a été supprimé
Souhaitons que ces mesures seront suffisantes pour permettre à cet arbre de se mantenir et de se développer dans son milieu naturel " à condition , bien sûr , que les randonneurs respectent désormais cette plante "



Zone tropicale sèche

Dracaena reflexa linearifolia : de l'île Maurice

Bromeliaceae tilladsia lindenii origine : Pérou

Bégonia seychellensis " Seychelle "

Plantes carnivores


Sarracenia" familles des "
A gauche : Triphyophyllum
A droite haut et bas : Sarracenia

Sarracenia au centre
Pinguicula à droite
Sarracenia
Sarracenia
Sarracenia
Sarracenia
Drosera
Sarracenia
Sarracenia


Cette plante carnivore est une : Sarracenia oreophila

Non commun : Green pitcher plant ; endémique d'Amérique du nord " Alabama , Géorgie , Tennesse "elle est en danger critique présente dans 20 jardins

Il existe 11 espèces sauvages différentes dans le genre Sarracenia et toutes sont carnivores . Il n'y a aucune partie mobile chez ce type de plantes carnivores et c'est l'insecte seul qui se fourvoie dans le piège .Sarracenia oreophila est une espèce décrite seulement depuis 1933 . Or ses populations sauvages sont déjà menacées par la destruction de ses habitats naturels , la pollution par les pesticides , les espèces invasives et les prélèvements en nature par les collectionneurs de plantescarnivores . La réduction des populations sauvages a été si rapide que cette espèce figurait , dès 1988 sur la liste établie par l'UICN des espèces les plus menacées au monde