Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

samedi 24 octobre 2009

Aux confins du Pays Basque ....Sainte-Engrâce

Sur la route menant à Sainte-Engrâce et à Kakuetta une longue file de brebis.....j'aime ......




Sainte-Engrâce
Perché à 630 m d'altitude dans un décor grandiose et sauvage , le village de Sainte-Engrâce demeure l'un des plus pittoresques et aussi l'un des plus légendaires du Pays Basque
Sainte-Engrâce est un hameau de bergers égaré dans la montagne
Au moyen âge , Sainte-Engrâce était une étape sur la route de St Jacques-de-Compostelle elle fut un haut lieu de pélerinage qui attirait jusqu'au rois d'Espagne et de Navarre
De sa gloire passée subsiste une harmonieuse église romane , une ancienne abbatiale du 11 eme siècle qui dresse son toit asymétrique dans le site pastoral de la combe supérieurede l'Uhaïtxa , elle fut érigée en l'honneur de Santa Gracia , noble espagole martyre au III eme siècle
A voir niché à l'ombre de l 'église un cimetière peuplé de stèles discoïdales
Devant l'église point de départ pour les Gorges Ehugar elles sont plus belles encore que Kakuetta mais attention non aménagées à voir également les crevasses d'Holcarté
Billet suivant les Goreges de Kakuetta




























L'ayant commencé par les brebis , je termine ce billet par les clichés de cet adorable et très calin minou assis placidement sur le mur de sa maison tout à coté de l'église .... suivent quelques papouilles avant de nous séparer .... à regrets tout autant pour lui que pour ce superbe village !

vendredi 23 octobre 2009

Les Gorges de Kakuetta : un voyage au pays des canyons



Sur le chemin menant aux gorges de Kakuetta des brebis par centaines ....


Les Gorges de Kakuetta
Explorées la première fois en 1906 par Edouard -Alfred Martel spécialiste des expéditions scientifiques , elles ont tenté plus d'un diable
Site des plus sauvages et prestigieux d'Europe , les Gorges de Kakuetta aujourd'hui protégées , forcent l'admiration . Nous sommes ici dans l'Amazonie des latitudes tempérées pourtant au coeur de la montagne basque
Une nature vierge luxuriante , d'une beauté farouche , les parois y sont vertigineuses et ruisselantes
Leur longueur atteint 2000 m et leur profondeur varie entre 30 m et 350 m et par certains endroits , comme le "Grand Etroit quelques m à peine séparent les deux versants de la faille
Vers la fin du parcours " aménagé " et ..après 2 heures d'expédition , nous atteignons la cascade qui chute de 20 m
Son origine demeure toujours inconnue
Non loin de là la Grotte du Lac ornée de stalactites et stalagmites géantes tout aussi stupéfiant !
Il faut suivre les anciens sentiers , ceux qui se faufilent parmi les herbes géantes des canyons, ceux qui flirtent avec le vide de ces entailles comme les Gorges de Kakuetta
Tout ici n'est que végétation luxuriante ; falaises vertigineuses ; refuge de superbes rapaces
Ici on parle le souletin dialecte basque le plus oriental c'est la haute soule .... c'est Sainte- Engrâce
Mon prochain billet sera consacré à l'église de Sainte- Engrâce








Le Grand Etroit
C' est le passage le plus grandiose de Kakuetta
C'est un splendide canyon verdoyant large seulement de 3 à 10 m et profond de plus de 200 m menant à une cascade















On franchit le torrent sur des passerelles







La Cascade
Elle chute de 20 m , son origine demeure inconnue
Autrefois , on descendait le blé depuis les hautes falaises " la hauteur en est vertigineuse " jusqu'au moulins installés au bord de l'eau
Ensuite les lourds sacs de farine remontaient par le même chemin ......










La Grotte du Lac
Elle est ornée de stalactites et stalagmites géantes