Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

lundi 23 mai 2016

Chapelle de St Blaise " St Mitre -Les-Remparts : Bouches du Rhône "

 St Blaise est le nom d'une chapelle située sur la commune de St Mitre-Les-Remparts 
Reposant sur les fondations d'une chapelle antérieure , N.D de Castelveyre  a une architecture typique du roman provençal 
Elle se tient à l'extrémité nord du plateau rocheux de Castillon , entre les étangs de Citis et de Lavalduc ( plan en fin de billet ) 
D'origine récente , ce nom de St Blaise désigne aujourd'hui le site et la longue existence d'habitats disparus : un vaste oppidum gaulois , la ville paléochrétienne d'Ugium , le castrum de Castelveyre ( je ferai prochainement un billet sur ce site ) 
Autant d'agglomération tour à tour florissante , détruites et oubliées , dont les vestiges , révélées par les fouilles racontent l'histoire de la Provence 
Cinquante ans de recherches ont fait de St Blaise l'une des agglomérations pré-romaine et paléochrétienne les plus vastes et les mieux conservées du sud de la Gaule 
Dans un triangle de 5.5 hectares , leurs vestiges se répartissent en deux plateformes , appelées " ville haute et ville basse  
A l'ouest  et au nord-est , une muraille de plus de 400 m de long délimite  et ferme le plateau de Castillon 

Au pied de la chapelle St Blaise , les vestiges de l'église St Pierre d'Ugium 
Ci-dessous diaporama Chapelle de  St Blaise ( 24 clichés )


dimanche 22 mai 2016

St Mitre-Les-Remparts " Bouches-du-Rhône "

Le moulin à vent des Aires , construit en 1626 , dernier vestige de la meunerie du village 
La Porte des Esperettes
Ouverture faite dans les remparts vers 1840  , pour , faire circuler l'air pur dans le village suite à de nombreuses épidémies  
Au dessus de la source  qui coule sous l'église ( voûte ) de la fontaine  des Trois canons , l'église St Mitre et St Blaise 
 son belvédère ( ouverture carrée ) cette terrasse devant la porte d'entrée de l'église offre une belle vue sur les jardins , l'étang  du Pourra et le Golf  de Fos 
La vue de cette terrasse /belvédère 
Intérieur de l'église 

Vitraux ( reflets sur les dalles du sol )
Ci-dessus :
Dauphin : détail  du bénitier  taillé dans le piédestal  romain  dédié la déesse Junon 
Le bénitier en totalité 
Reflets dans le bénitier 
Les vitraux  magnifiques sont contemporains ( 1989 )
Une source qui coule sous l'église 
La construction de la voûte de la fontaine des Trois Canons date de 1654
Le 23 février 1794  pendant la Révolution , St Mitre -Les-Remparts change de nom pour celui  de " Bellefont " adaptation française du provençal  " Bello " pour belle fontaine 
En effet il fallait chasser tous les vestiges de la Royauté , de la superstition ainsi que de la féodalité  
La fontaine
A gauche le lavoir 
Les archives du XVI e  mentionnent un lavoir , il fut reconstruit  au XXe sur les mêmes plans que l'ancien
Il  alimente par des canaux  les petits jardins situés en contre-bas de la fontaine /lavoir 
Petits canaux distribuant l'eau aux jardins du village 
Tout le système  de distribution pour irriguer les jardins est en très bon état 
On peut également voir ce type de jardins irrigués par une fontaine principale à Villes-Sur-Auzon , ils sont appelés :  " les puits du dehors " en provençal  " lis pous deforo " j'avais publié un petit billet sur ces derniers  lorsque j'avais visité le village de Villes-Sur-Auzon ( clic ) 

L'un de ces jardins 
La porte Sud " dite " de Martigues ou Portail  Tour  de Vielle date de la même  époque  que l'enceinte fin XIVe -début XVe 
Une construction en demi-lune , un pont levis , et un fossé protégeaient jusqu'en 1650 cette porte couronnée par un bel encorbellement décoratif ( plus de clichés dans le diapo ) 
Porte Nord " dite " Porte d'Istre fin du XIVe début du XVe 
Sur la façade intérieure de cette porte d'Istres , la reproduction d'une statue en bois polychrome de St Mitre " première moitié du XVI e



A gauche de la porte d'Istres , la maison des Consuls construite en 1654 , elle servit d'hôtel de ville 
La porte principale est de style Louis XII elle est inscrite en 1993 à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques  


Fenêtres à meneaux 
Ruelle 

Niche dans les remparts coté sud , qui contient la statue de Notre Dame de Castelveyre 
Ci-dessous diaporama St Mitre -Les-Remparts ( 94 clichés )

Village de St Mitre-Les-Remparts 
Village fortifié de la fin du Moyen-Age 
Nombreux monuments du XVIe et XVIIe siècles : église  paroissiale , fontaine et lavoir , moulin à huile et petits jardins 
Mais St Mitre-Les-Remparts c'est aussi un site archéologique majeur , au coeur de la zone des étangs , les fouilles ont révélé les murailles et structures d'habitats de deux agglomérations :d' un  vaste oppidum gaulois et une ville paléochrétienne d'Ugium du IV e-IX e s après J.C  et du castrum  médiéval de Castelveyre , c'est aussi la chapelle St Blaise ( XIIe-XVII e s ) construite sur les fondations d'une église paléochrétienne du Ve-VIIIe s après J.C  de tombes rupestres d'époque paléochrétienne du V-VIIIes après J.C d'une maison gauloise de la période archaïque" VIe s avant J.C ," reconstitution "  d'un moulin à huile primitif en vigueur dans l'habitat gaulois du midi " VI-IIe s avant J.C ,je ferai dans les jours à venir , plusieurs billets  sur  ce site archéologique 



samedi 21 mai 2016

L'étang de Lavalduc " cet étang est plus salé que la mer Morte "















Ci-dessous diaporama étang de Lavalduc ( 62 clichés)
L'étang de Lavalduc ou de Valduc 
Cet étang est à cheval sur trois communes : St Mitre-Les-Remparts , Istres et Fos sur Mer   dans les  Bouches du Rhône 
Sa coloration bleu /rose est due à la présence des petits crustacés " Artemia Saline "
Cet étang est plus salé que la mer Morte 
En 1984 sa  salinité était de 360 g/l soit saturée à 97 %
 ( l'eau de mer est de 2 à 6 % avec 35 g/l )
la mer Morte de 27 ,5 % avec 275 g/l