Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

mardi 1 août 2017

Ancienne voie ferrée " Florac/Ste Cécile d'Andorge " Vallée Cévenole "

Le CéFéDé 
De 1909 à 1968 , cette ligne ferroviaire reliait Florac à Ste Cécile d'Andorge ( 50 km ) 
A écartement métrique et voie unique , elle était gérée par la Compagnie des chemins de fer départementaux 
Elle était reliée au réseau ferré de la SNCF
Elle permettait le transport des voyageurs et des marchandises ; minerais issus de la mine de Ramponenche , près de Florac , baryte provenant de la mine de Jalcreste et à destination du nord de la France , prunes , châtaignes , cèpes secs .....cette voie ferrée est devenue chemin de rando 
En suivant le tracé , on découvre d'anciens ouvrages d'art , ponts , tunnels .....
Usagers et anciens employés en parlent toujours avec regret et émotion 
- Pour aller à Montpellier , le lundi je pouvais partir le matin à 6 h  , j'arrivais à Montpellier à 10 h du matin et on pouvait remonter le soir , le train arrivait à 10 h du soir 
Maintenant " avec le car " , vous pouvez descendre mais pour remonter , il faut attendre le lendemain , c'était bien utile 
Maintenant celui qui n'a pas de voiture , il fait comment ! ? il fait du stop ou ..il marche à pied 
P.Grime 
-Deux  ans après son arrêt , on a eu l'idée de le remettre en route pour en faire un train touristique " on a réussi à faire redémarrer une micheline ..
On avait prévenu personne " car il parait qu'on n'avait pas le droit de faire ça et même qu'on risquait la correctionnelle 
Bon ..il n'est rien arrivé 
Sauf qu'à St Julien des Points , on a actionné cette sorte de klaxon qu'on avait , alors M du restaurant est monté avec un litre de pastis et deux ou trois paysans du coin sont arrivés aussi 
On a tous pleuré comme des gosses : on avait l'impression que le coeur du pays recommençait à battre 
Extrait de la Revue Cévennes n°15
En contre-bas coule la Mimente 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire