Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

mardi 27 juin 2017

Cirque de Mourèze " Sentier des Courtinals "Hérault-Languedoc

Petite randonnée très facile , départ du parking de Mourèze  " carte ci-dessus : suivre le tracé des points 1 ; 2 ; 3  ( au point 3 prendre à gauche ,poursuivre jusqu'au  point 7 puis revenir au village sentier balisé PR " jaune "
Ce billet fait suite au village de Mourèze " ICI "
Le prochain billet sera consacré au Mont Liausson , Ermitage de Liausson et vue sur le Lac du Salagou 
Au parking vous sera demandé 3 euros il  vous sera remis le circuit de la rado " Cirque de Mourèze " version longue  7.5 km ou le circuit des Courtinals  version courte env 2.5 km 
Le circuit des Courtinals vous fera découvrir le chaos de rochers ruiniformes de calcaire dolomitique 
La version longue intègre en partie le sentiers des Courtinals et vous mènera par  le sentier des charbonniers  au sommet du Mont Liausson d'où vous pourrez admirer le Lac du Salagou et l'Ermitage de mont Liausson  en cours de chemin (regard arrière ) avec beaux points de vues sur le village de Mourèze 
Ce billet est consacré au sentier des Courtinals
Le Cirque de Mourèze est un site naturel d'une qualité exceptionnelle constitué par un chaos de rochers ruiniformes de calcaire dolomitique 
Cette roche provient des dépôts sédimentaires laissés par la mer, il y a 160 millions d'années 
Ce paysage fantasmagorique est l'oeuvre de l'érosion qui continue inlassablement à le ciseler et le sculpter 
Quelques mots sur la dolomie 
Le Cirque de Mourèze est constitué de terrains sédimentaires de la fin de l'ère secondaire comme le plateau du Larzac
Les dolomies sont un mélange de carbonate de chaux et de carbonate de magnésium 
L'érosion chimique de l'eau s'exerça de manière très irrégulière sur les carbonates donnant ainsi ces formes si particulières que l'on retrouve également sur le plateau du Larzac et au chaos dolomitique de Montpellier le Vieux 
Les  torrents d'eau ont permis de dégager les parties les plus tendres de la roche permettant de mettre à nu les gros blocs de pierre formant de véritables statues dressées vers le ciel
La pierre est peu effervescente aux acides , plus ou moins friables 
Elle provient des vastes dépôts des mers de l'époque Secondaire 
La dolomie subit l'érosion de l'eau , du vent , du chaud et du froid et la physionomie du Cirque évolue chaque année 
Certaines pierres sont appelées " roches pédonculaires" car leur base est plus effilée que leur sommet , comme un champignon
Les statues du Cirque :
Ces dolomies ont été érodées par la nature mais certains érudits locaux ont évoqué le fait que la main de l'homme y soit pour quelque chose sur certains rochers aux formes plus familières, de plus la plupart des traces d'occupation de l'homme  du néolithique furent découvertes près de ces roches sculptée
Au néolithique , ce lieu était habité par les hommes préhistoriques 
On y a trouvé plusieurs haches en silex , des pointes de flèches et des objets rares 
Ils avaient de l'eau , des abris naturels et de quoi se nourrir , ,l'endroit était idéal pour pour s'y installer 
Autrefois les bergers qui trouvaient des hachettes polies pensaient qu'elles étaient tombées du ciel et les prenaient pour des cadeaux venus des cieux 
Ils les perforaient pour en faire des pendentifs ou bien s'en servaient pour faire des battants de cloches pour les troupeaux
De nombreux autres vestiges  furent retrouvés  dans et autour du Cirque 
Il fut également retrouvé des pierres figures où l'on peut distinguer des têtes d'hommes ou d'animaux 
Les hautes parois des Courtinals forment des enceintes naturelles 
Entre les rocs , des drailles , des impasses des raidillons transformés en gradins et menant à des murailles aménagées en tours naturelles et en remparts  
Ce site accueille une grande diversité d'habitats accueillant un grand nombre d'espèce végétales et animales, dont 21 espèces d'oiseaux protégés :
Le grand Duc d'Europe 
l'Aigle de Bonelli
le faucon Crécerelle 
le Bruant Ortolan
la Fauvette Pitchou..d'autres espèces animales plus communes comme :
le Lézard ocellé 
la Couleuvre de Montpellier (   très  intimidante )
Petite note perso sur cette couleuvre 
Rencontrée 2 fois au cours de mes 5 ans de rando dans le Sud , une fois en bordure de falaise et une autre fois au fin fond d'une garrigue pierreuse couverte d'une végétation épaisse et sèche 
La première fois que je me suis retrouvée nez à nez avec  cette bestiole  , je ne  me suis pas sentie très  heureuse et encore moins à l'aise en  face de ce serpent   , cette couleuvre mesure adulte 2 m à 2.50 m  et pèse 3 kg elle est très impressionnante , mais cette dernière s'en alla avant que je puisse la prendre en photo ( 5 bons mètres nous séparaient )
Revenue à la maison , j'ai consulté plusieurs ouvrages pour apprendre que  ce serpent était une couleuvre de Montpellier , je crois me souvenir que c'est le plus imposant et le plus grand serpent d'Europe (  je me suis dit :Couleuvre ? cool !) en fait.... cette  bestiole n'est pas si cool ! 
La deuxième fois en cours d'une autre rando , je lui ai presque marché dessus et là elle a réagit tout autrement elle s'est dressée sur elle-même et s'est mise à souffler fortement de façon agressive en adoptant la parade du Cobra " grand moment de solitude pour moi qui randonne toujours seule ,  ...sachant qu'elle est opisthoglyphe ( crochets venimeux en arrière de la bouche , son venin reste tout de même  toxique  ) j'ai gardé un semblant de sang froid , en priant pour qu'elle ne me morde pas , tout en m'éloignant doucement , regard en arrière  avec une bonne marge entre nous deux pour constater qu'elle était  restée plusieurs mn dressée en posture d 'attaque ,   j'espère ne plus en rencontrer de sitôt   car il semble.....comment dire ...que ce serpent .aime l'attaque si l'on empiète son territoire .
la Rainette Méridionale 
le Hibou petit duc scops , 
la Huppe fasciée......j'allais oublier le scorpion ( jaune )du Languedoc cette région possède un autre point commun avec le Vaucluse les scorpions ici à la maison on en trouve des noirs de petite taille  jusque dans les lits pffffff ....mais ces derniers ne sont pas dangereux la piqûre est celle d'une abeille ou d'une guêpe 
Aujourd'hui , du fait de la déprise agricole et de la multiplication des pins d'Alep , ces milieux typiques se ferment , se recouvrent de broussailles et de végétation et perdent  leur spécificités en banalisant les paysages emblématiques du Grand site du Cirque de Mourèze 
Quelques espèces végétales à observer sur le site :
l'érable de Montpellier 
le micocoulier 
l'arbousier 
le laurier tin
le buis 
le cyprès 
le genévrier
le chardon, thym romarin ......des genêts d'Espagne*
Autrefois on se servait des genêts d'Espagne pour tisser une toile très solide dans laquelle étaient taillés des draps , des torchons des nappes 
A la fin du pastoralisme , c'est à dire au milieu du sicle dernier , la nature a repris ses droits dans le cirque , qui , d'un paysage qui était lunaire d'avant guerre est passé à un paysage de garrigue méditerranéenne
Il est INTERDIT de ramasser ou couper des végétaux sur le site !
En face le Mont Liausson , sujet de mon  prochain billet 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire