Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

mardi 27 juin 2017

Village de Mourèze Hérault-Languedoc

Le village de Moureze ( photographié du belvédère des Courtinals )
Moureze photographié du Cirque de Moureze draille des Courtinals 
Paysage grandiose et exceptionnel ," le cirque dolomitique de Moureze " s'est constitué il y a quelques 160 millions d'années à partir des dépôts d'une mer chaude et peu profonde 
Je ferai un billet consacré uniquement au Cirque de Mourèze puis un autre au Mont Liausson " ou Pic St Jean ,, Lac du Salagou et Ermitage  de St Jean de Liausson .
Uu  peu d'histoire :
L'homme a tiré parti de ce cadre ruiniforme au moins depuis le néolithique 
Une petite agglomération s'est d'ailleurs constituée dans un enclos naturel durant les âges de métaux
L'homme du néolithique trouvait dans ce lieu de quoi s'abriter et de quoi se nourrir 
On ignore l'origine du village actuel , mais c'est autour de l'un des plus imposants piliers dolomitiques qu'il s'est peu à peu retructuré
Depuis le Xeme , au moins , la vie locale s'est organisée  autour de cette forteresse ancienne 
Le Rox Castel permettait non seulement de contrôler les marges  méridionales de la cité de Lodève frontalière avec celles de Béziers , mais aussi un vieil itinéraire mettant en contact le bassin moyen de l'Hérault avec les monts de l'Orb
Mourèzeavec son village accroché au pied du Roc de son château s'insère dans  un des paysages ruiniforme les plus anciennement signalés en France avec le chaos dolomitique de Montpellier le Vieux dans l'Aveyron
Le nom de Mourèze serait d'origine pré-indo-européen " murr " signifiant " museau " 
En Occitan le " mourre" veut également dire museau  se dit ici également en Luberon 
Dans le cas de Mourèze , cela signifie le promontoire en raison de ses rochers spectaculaires 
La commune dont  la population avoisine les 200 habitants , se situe sur 1270 hectares et accueille 80 000 visiteurs par an 
Le Cirque de Mourèze est un site inscrit depuis 1941
En 2003, ce dernier ainsi que le Lac du Salagou ont été déclarés site classé " Opération Grand Site " 

Le village 
Eglise Ste Marie
Entrée du presbytère
A gauche l'église Ste Marie à  droite le presbytère
Le presbytère :
Situé sur la même terrasse que l'église , il date probablement de la première moitié du XVIIIeme 
Simple maison couverte d'un toit en appentis , il se distingue cependant des maisons paysannes du village par la présence d'un jardin mentionné dès le XVIIeme et d'une grande baie à meneau central 
Il fut restauré il y a quelques années , dans le cadre d'une opération de valorisation du patrimoine portée par la Communauté des communes du Clermontais 
Jardin du presbytère
Belle création avec du bois flotté ou de récupération 
Entrée de l'église
Parvis de l'église
Intérieur église Ste Marie
Mentionnée pour la première fois en 990 , on ne connait pas l'origine de ce sanctuaire passé aux mains des 
évêques de Lodève en 1162
L'édifice actuel occupe une plateforme intermédiaire entre le château et le village 
L'église est de style gothique mais fut remaniée à de nombreuses reprises" XIIIeme, XIVeme , et XVeme ", ce qui peut faire penser qu'elle fut construite sur les bases d'une ancienne église romane , comme la plupart des églises du secteur au XIIeme 
Son porche d'entrée , en partie obstrué  par un contrefort intérieur , est de style roman tout comme le clocher 
De l'époque romane , elle a gardé des fragments de murs dans sa façade nord ainsi que deux portes : l'une donnait au nord sur le castrum ( entrée protégée ) et l'autre s'ouvrait au Sud sur l'extérieur du village 
Elle n'existe plus aujourd'hui 
Au XIVeme , le choeur et la nef furent remaniés en style gothique
On accède à l'église uniquement par la porte Nord
Fin XVI eme, au cours des guerres de Religion , l'église a du être dévastée  et remise en état au XVIIeme 
Les quatre angles du monument sont munis de contreforts massifs 
Le clocher prend des allure de véritable donjon , il devait compléter le dispositif de défense du village et de protection des biens et des personnes 
L'église s'étendait jusqu'à la paroi du rocher qui porte le château 
Elle possèdait plusieurs chapelles annexes situées autour du village dont on trouve quelques vestiges de nos jours   
Le Saint patron du village est St Roch , car suite à une épidémie de peste , les habitants de Villeneuvette firent un voeu d'aller à Moureze  tous les 16 août en procession , pieds nus pour vénérer la relique de St -Roch 
Cette tradition s'est perpétrée jusqu'aux années 1970 
Je ferai également un billet sur Villeneuvette 
La vue sur le cirque de Mourèze de l'église
Beaucoup de créations Land Art Street dans les ruelles de ce village 
En remontant vers le cirque de Moureze ( vestiges ruines du château )
Cliché ci-dessous les ruines du châteaux photographiées de la draille des Courtinals 
Le château 
L'imposant pilier dolomitique , où a été niché le château de Moureze, évoque de belle manière la recherche, fréquente de sites d'exceptions qui a présidé à l'installation des premières forteresses du Moyen-Age : une hauteur inexpugnable d'où l'on peut surveiller et contrôler hommes et territoire
Mentionné comme l'église Ste-Marie en 990 " Castro Morecino " , le " Castrum " de Mourèze était aux mains de la haute aristocratie régionale , il dépendait de trois co-seigneurs:
 les Guilhem de Clermont 
les Guilhem de Béziers
et les comtes de Lauzières
Le personnage le plus célèbre de cette famille fut le maréchal de Lauzières de Thémines , gouverneur de Bretagne , qui conduisit sous la vigilance de Richelieu , le siège de la Rochelle en 1628
Instrument de pouvoir , il se situait dans la sphère de domination des vicomtes de Béziers au moins jusqu'à la fin du XIeme 
Il semblait être passé , par la suite , sous l'influence concurrente des Guilhem de Clermont et des  évêques de Lodève 
A partir du XIIIeme , il est entré dans la sphère du pouvoir royal installé à Cabrières 
Le château aurait été agrandi et fortifié de hauts remparts au milieu du XIVeme , suite à l'invasion de Cabrières par les anglais qui déclenchèrent de nombreux troubles dans le Languedoc 
En cas de siège le château pouvait s'auto suffire grâceà de nombreuses citernes et greniers 
Les habitants bénéficiaient de cette protection 
Ce château avait la réputation d'être imprenable
Lors des guerres de Religion le duc de Montmorency avait assiégé la ville de Clermont l'Hérault et pris son château en 1584, mais il ne parvint pas à prendre le château de Mourèze en 1587
Après les guerres de Religion   , l'édifice perdit de son intérêt, et il commença à être abandonné progressivement par ses seigneurs   qui préféraient les fastes de la cour royale au logis froid et insalubre de leur château
Il ne reste rien de visible , de cette  forteresse de l'an mil  seuls  des pans  de murailles plus tardives évoquent toujours le souvenir de la place forte qui dominait physiquement et symboliquement le village  
La devise :
POST FUNERA VIVET 
Que son nom survive aux ruines 
Après la révolution , tous les biens seigneuriaux et ceux du clergé furent vendus et ce fut la fin de la seigneurie de Mourèze 
Le village photographié de la draille des Courtinals
Village photographié de la draille du Mont Liausson
Cirque de Moureze et Mont Liausson


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire