Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

mardi 24 juillet 2012

Sivergues et la ferme auberge du Castelas

Village de Sivergues 
A l'écart de presque tout  , Sivergues se présente comme un minuscule village,  du  bout du monde  ,  ici les portables ne passent pas ...ce qui permet de faire de belles  balades en toute tranquillité  seul le chant des cigales sera musique à vos oreilles ,  vous aimerez ce lieu  pour peu que vous soyez amateurs  de silence  conjugué  au temps de la  solitude 
Ce village est perché sur les pentes du Grand Luberon  , de belles maisons vaudoises , troglodytes , église et fontaine  donnent un charme fou à ce village 
Ce jour   d de juillet ...  je montais " à pieds " à la ferme auberge du Castelas ,  située sur les hauteurs de Sivergues  une  1/2 heure de marche la sépare du village , cette ferme date du 16 éme siècle elle  est nichée au creux  d ' un domaine de 160 hectares  
Arrivée à la ferme auberge  sous  un  soleil ardent " il était  14 heures " , je  fus de suite  éblouie par les paysages grandioses qui s'étalaient  devant moi  , des chèvres  se faisaient discrètes  tout  en recherchant  d'un pas tranquille   l'ombre d'un vieil amandier  , l'auberge se détachait   d'un superbe  paysage déjà brûlé par la chaleur d'un été  que je trouvais trop chaud ,  un quart d'heure plus tard "une folie "  je m'enivrais d'un grand verre d'eau fraîche offert à la ferme auberge ( outre du rosé et du café ) ils ne vendent  aucunes autres boissons  car ils ne sont que restaurant  , je me promettais très vite   d'y  revenir pour y casser la croûte ,  le menu quoique  tout simple me plait beaucoup 
Quand à moi , attirée par les collines  je laissais derrière moi  cette auberge  pour poursuivre mon chemin à travers , les lavandes et les herbes odorantes ....



4 commentaires:

  1. Quelles belles randonnées ! J'adore connaître ton coin de pays. Merci !

    Joanne du Québec

    RépondreSupprimer
  2. Ainsi Sacha découvrit qu'elle n'était pas la chèvre qu'elle pensait être et que parfois pour un verre d'eau on donnerait tout ce qu'on a ! ha ha !

    RépondreSupprimer
  3. Sacha, ce sont des larmes qui me viennent en voyant votre petit reportage photos dans ce coin du Luberon que je connais bien. Je vis tout près de là. De ces photos, émane une ambiance très fidèle à celle rencontrée au détour d'un chemin de pierres, d'un borie, d'un olivier.. C'est émouvant. De plus écouter Baker et Almost Blue en même temps.. MAGIQUE ! Merci
    Doro.T

    RépondreSupprimer
  4. Je vois que toi aussi tu as aimé ce magnifique endroit très paisible, depuis la première fois où j'y suis allée, je n'ai plus eu l'occasion d'y retourner, c'est dommage.
    Ton reportage est magnifique.
    Bises.
    Grenadine

    RépondreSupprimer