Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)
Vous trouverez en toute fin de blog la liste de tous les billets publiés

Rechercher dans ce blog

Translate


Je suis également présente sur ce blog " Clic image "

jeudi 28 septembre 2017

Le Pont de Montvert " Lozère "





Le grand pont 
La tour de l'horloge 
A la rencontre de vallées , de chemins et d'une draille le bourg s'est développé autour d'un pont , le pont de Montvert 
Le franchissement du Tarn s'est d'abord fait par un gué , puis par un pont en bois et enfin un pont de pierre sur lequel un péage était perçu , notamment  sur les troupeaux transhumants 
Le grand pont en dos d'âne  que l'on connaît aujourd'hyui date de la deuxième moitié du XVIIe 
Soumis à la violence répétée des crues , il a été partiellement reconstruit après celle de 1827 
En septembre 1890, l'eau y a atteint 7m50 de hauteur tandis qu'en 1900 , son tablier et ses parapets ont été emportés de même que les ponts du Rieumalet et du Martinet et cinq maisons dont une située à la confluence du Tarn et du Rieumalet 
La tour , au bout du pont date certainement du XVIIe 
Démolie par la crue de 1827 , elle a été reconstruite en 1832 pour servir de prison et porter l'horloge qui rythme toujours la vie du bourg

Le grand pont et la tour de l'horloge 
Le grand pont 








Le grand pont et la tour de l'horloge  

Le Chaousset et le Ron del Chastel 
Né à  1550 m d'altitude , au pied du Pic de Cassini , le Tarn  règne en maître au coeur du bourg du Pont de Montvert 
Les hommes  se sont installés  le long de son cours , dérivant son eau dans des rigoles à ciel ouvert ( ou béals) , créant des ponts pour l'enjamber , utilisant ses bordures alluviales pour jardiner 
Son lit , dont la largeur dénote les caprices de la rivière , est aujourd'hui envahi par la végétation 
Cet espace appelé " Chaousset " autrefois entretenu par les animaux domestiques et l'activité humaine , était accessible par des passages publics  aménagés entre ou parfois sous les maisons 
Le quai construit au XIX e forme une sorte de balcon sur ce coin de nature qui traverse le paysage bâti 
Il constitue aujourd'hui " la place " avec ses commerces , son marché , ses animations 
Un peu en aval du village , le Ron del Castel ou Rocher du château , surplombe le Tarn de 150 m ( env )   




Le temple 
Massif est austère , le temple marque de sa silhouette imposante l'ancien quartier   du Closeret , sa façade d'entrée surmontée d'un campanile 
Lors de la Révocation de l'Edit de Nantes en 1685 , les temples de la " Religion Prétendue Réformée " furent démolis sur l'ordre de Louis XIV 
Leur reconstruction  ne fut entreprise qu'à partir du Concordat ( ensemble de règles établies entre l'Eglise et l'Etat par le premier consul Napoléon Bonaparte ) en 1801
Le culte fut clandestin ( au Désert ) de 1685 à 1789 
Le temple du ¨Pont de Montvert , élevé en 1828 , s'inscrit dans le mouvement de reconstruction des temples cévenols par les communautés protestantes 
Leur architecture est gouvernée par la recherche de la solidité , le refus de l'ornement , la simplicité extrême des volumes .
Les tribunes en bois , la chair face à l'assemblée et les bancs constituent   tout le mobilier ( pas de cliché car le jour de ma venue , une expo était présente dans le temple )
A l'extérieur , un espace public , est aménagé en belvédère et au-delà s'étend le cimetière communal , créé également au XIX e 
Jusqu'à cette époque les cimetières catholiques ( terre consacrée ) étaient interdits aux protestants ( considérés comme hérétiques ) qui étaient contraints d'installer leurs sépultures à proximités de leurs maisons ( cimetière familial , on peut encore en voir de nos jours dans de très anciens hameaux ) cette coutume se perpétue aujourd'hui encore dans les hameaux 







Clichés ci-dessous 












L'église 
Longtemps , bien qu'il fût  le lieu le plus peuplé des environs , le bourg du Pont de Montvert , ne posséda pas d'église 
Les centres des paroisses étaient Frutgères , aujourd'hui petit hameau de la commune , où l'on peut encore voir l'église  ruinée , et Fraissinet de Lozère , chef lieu  de la commune voisine qui a conservé sav belle église médiévale 
L'essentiel du bourg dépendait de Frutgères et le quartier à l'ouest de draille de Fraissinet 
Cependant , une petite chapelle signalée dès 1522  était située  rue de la Jalerie 
Elle dépendait de la commanderie de l'Ordre de Malte basée au village de l'Hopital 
En 1801 le Concordat lui donnan le titre d'église paroissiale le retirant à l'église de Frutgères où , il ne restait plus de fidèle
L'église actuelle fut élevée entre 1858 et 1861 , grâce à la ténacité du curé Rouvière 
Dans cette région en majorité protestante , il se heurta à de nombreuses difficultés et en vint à lancer un appel  aux catholiques  de la France entière 
En 1860 , ce quartier du bourg qui appartenait historiquement à la commune de Fraissinet fut  rattaché à celle du Pont de Montvert , plaçant l'église sur son territoire 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire