Le but est le chemin
Chemins qui ne mènent nulle part , entre deux prés , que l'on dirait avec Art de leur but détourné
Chemins qui souvent n'ont , devant eux , rien d'autres en face que pur espace et la saison
Rainer Maria Rilke ( 1924)

Translate

mardi 17 novembre 2015

Simiane -la-Rotonde Alpes de Haute Provence chemin de la pierre sèche " clichés et diaporama "

Village perché de Simiane-la-Rotonde Alpes de Haute Provence 
Ci-dessous diaporama légendé 
Siamiane  et champs de lavande 
Les anciennes halles couvertes de Simiane la Rotonde du XVI eme
Jadis , Simiane la Rotonde était une ville prospère , quelques grandes demeures et hôtels particuliers du Vieux village en témoignent encore aujourd'hui 
Les halles couvertes du XVI eme , les quelques échoppes et boutiques laissent supposer une vie marchande animée à Simiane  

Vue sur le pays de Forcalquier

Calade et clocher St Jean 
le curieux clocher Saint-Jean : non seulement son église a disparu au XIXème siècle, mais la foudre l’a décapité en 1897. Il continue néanmoins à sonner ».
Entrée du château , de la Rotonde et du laboratoire d'aromathérapie 

La Rotonde 
Du château fort de la famille seigneuriale des Simiane -Agoult , il ne reste aujourd'hui la Rotonde du XIIeme qui domine le village du sommet de sa butte 
Cette Rotonde se présente comme un large donjon de forme presque ronde avec un immense plafond voûté 
Restaurée depuis peu elle accueille tous les été un festival de musique ancienne 


Marche d'entrée très usée ....
En vous promenant dans les rues du village , vous croiserez de très belles façades aux portes parfois sculptées ainsi que des encadrements de fenêtres délicatement ouvragées 
Aux abords des ruelles de petits jardins et des terrasses très romantiques .


Porte d'entrée de la maison Ponsson du Terrail 
Maison familliale de l'écrivain Pierre Alexis Ponsson du Terrail auteur de Rocambole 
Lien à consulter ICI

Murets et cabanon en pierre sèche plateau de l'Accampe d'Aygue 
Murets plateau de l'Accampe d'Aygue 
Chapelle N.D de la Pitié et grande ruine , plateau de l'Accampe d'Aygue 
Chapelle N.D de la Pitié et grande ruine 
Vestiges d'un moulin " intérieur " plateau de l'Accampe d'Aygue "
Maison  du plateau et vue sur  la Rotonde
Chapelle St Michel de Bertranet , Simiane la Rotonde  " route de Banon " 


Simiane la Rotonde , village perché des Alpes de Haute Provence 
Extraits internet :

Extrait du livre Pierre sèche :
« Accroché au rebord du plateau d’Albion Simiane-la-Rotonde est un superbe village perché, typiquement provençal (un des plus beaux villages de Haute-Provence).
 Village bâti en plan semi-concentrique, étagé en une succession de maisons superposées et de jardins suspendus, autour d’une colline surmontée d’un château, dont la pièce maîtresse est une tour romane fortifiée en tronc de cône nommée Rotonde.
Elle a été classée Monument historique en 1841. La rusticité de son apparence extérieure contraste avec la coupole qu’elle abrite.
 Haute de 5 m et de forme hélicoïdale, elle comporte 12 nervures qui reposent sur des colonnes à chapiteaux sculptés. Elle accueille chaque été un festival réputé de musiques anciennes. Perché à 650 m d'altitude au-dessus d'une plaine lavandière posée entre Ventoux, Lure et Luberon, le village de Simiane-la-Rotonde avec ses ruelles caladées vous permettent de découvrir des demeures cossues aux riches ornementations avec au cœur du village, l’ancienne halle couverte aux fines colonnes datées du XVIème siècle s’ouvre sur la plaine agricole. Simiane fut un bourg prospère qui vécut du commerce de son agriculture et de ses verreries jusqu’au XIXème siècle.
Aujourd’hui étape incontournable des routes de la lavande, il assure près de 40% de la production nationale d’huile essentielle de lavande et lavandin, et possède la plus grosse coopérative agricole de plantes à parfum de France ».
« Simiane-la-Rotonde est au cœur du bassin de production des lavandes et des lavandins. Concentré dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, du Vaucluse et la Drôme provençale, celui-ci s'étend sur 5 000 ha pour la lavande et 15 000 ha pour le lavandin. Il alimente 90 % de la production mondiale de lavandin.
Installée au pied du village et fondée en 1979 par Alain Cassan, actuel maire de Simiane-la-Rotonde, la Société Coopérative Agricole des Plantes à Parfum de Provence (S.C.A.3P.) est la plus importante de France. Elle collecte, stocke et commercialise 34 % de la production nationale d'huile essentielle de lavande fine et 40 % de la production nationale d'huile essentielle de lavandin, soit plus de 420 tonnes d'huiles essentielles distillées par 330 adhérents. Sont commercialisées également la sauge sclarée, la sauge officinale, la menthe poivrée, l'hysope et l'estragon ».
Un peu d’Histoire :
« Sous la protection des Simiane-Agoult, le village prospéra grâce à l’agriculture, au négoce et à la verrerie, industrie dont ce fut le point de départ en Provence, au XVème siècle. De riches familles en ont alors fait un bourg raffiné. Le long des ruelles pavées et fleuries, les fenêtres à meneaux et les portes des demeures cossues, avec linteaux de pierres sculptés et panneaux de bois diamantés, racontent la noblesse ou la bourgeoisie aisée des verriers, notaires, avocats et chirurgiens qui eurent pignon sur rue, du XVIème au XVIIIème siècle. Le majestueux portail XVIIème siècle de “ l’ostau ” (maison) Montjallard, avec ses pilastres et un entablement orné d’une frise et surmonté de balustres, n’en est qu’un exemple. Au gré des galeries, des ateliers d’artistes et d’artisans d’art qui offrent un large éventail de créations, de la poterie traditionnelle à l’art contemporain, voici également la place couverte des vieilles halles, du XVIème siècle, avec sa fine colonnade, ou le curieux clocher Saint-Jean : non seulement son église a disparu au XIXème siècle, mais la foudre l’a décapité en 1897. Il continue néanmoins à sonner ».
Il y a quatre ans j'avais publié un billet en clichés sur ce village , consultable : ICI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire